observatoire  BEAUREGARD
> Valorisation concertée des centres urbains <
| Perception Citoyenne | Perception Technique | Démarche Participative | Activités | Infos Utiles |
Vous êtes Page d'accueil > >

Rousies : Potentialités patrimoniales et urbanistiques


C’est en bordure de Sambre que Rousies a trouvé un cadre à son développement. Petit bourg rural, installé originellement sur le relief, il s’est organisé autour de l’église qui culmine le paysage.

       Délimité aujourd’hui principalement par la voie ferrée et la D936 ou boulevard Léon Liémans, le centre historique de Rousies est relativement de petite taille en comparaison avec l’étalement urbain issu de l’industrialisation du territoire Sambrien. C’est en 1888 avec l’installation d’une glacerie, que la population va réellement s’accroître dans le bourg de la rue d’Assevent à l’Avenue de Ferrière sous forme d’excroissances urbaines, et en zones d’habitat, dans le quartier des Bons Pères et l’ensemble Henri Barbusse.

       Riche d’un patrimoine rural dans son ancien centre, et Art Déco (salle des fêtes, villas…) dans ses extensions le long de la Sambre, rue de Maubeuge, et Avenue de Ferrière, Rousies est marqué par cette image paradoxale propre aux villages devenus villes industrielles, possédant un centre encore très rural (autour de l’église), et de dimension aujourd’hui urbaine.


Pour lire davantage sur le document, cliquez ici.
Pour télécharger le document, cliquez ici.
D'autres documents à consulter pour la commune :
Evaluation d'espaces publics français
Les versants transfrontaliers de la Sambre - unité paysagère
L’agglomération de Sambre-Solre - unité paysagère
Rousies : Potentialités patrimoniales et urbanistiques
   > Bien Etudier l’Aménagement Urbain Et Garantir le Renouvellement Durable <