observatoire  BEAUREGARD
> Valorisation concertée des centres urbains <
| Perception Citoyenne | Perception Technique | Démarche Participative | Activités | Infos Utiles |
Vous êtes Page d'accueil > >

Marpent : Pistes


I) Les études FDAN (Fonds Départemental pour l’Aménagement du Nord) relèvent d’une logique similaire et différente à la fois :

A) Les spécificités des études FDAN :
- Avec les études FDAN, il s’agit, pour le conseil général du Nord, d’améliorer le cadre de vie des communes du Nord, en attribuant des subventions pour la réalisation d’opérations d’aménagements ou d’équipements.
L’attribution de subventions est conditionnée à la réalisation préalable obligatoire d’une étude validée par un comité de pilotage, et sous la direction conjointe de la commune et du conseil général.
Cette étude a pour objectif :
- d’élaborer un diagnostic territorial
- de mettre en évidence les enjeux d’aménagement et d’équipement
- de proposer des solutions pour chaque enjeu identifié
- de proposer un planning de réalisations, accompagné des évaluations financières
Les niveaux d’études (esquisse, APS…) sont déterminés par le cahier des charges.
- L’objectif des études FDAN est opérationnel : elles doivent déboucher sur des travaux.

 


B) Les similitudes entre études FDAN et projet BEAUREGARD
- Sur la forme : les deux types études utilisent la concertation, c'est-à-dire la participation avec les habitants.
- Sur le fond : elles abordent le volet patrimonial de façon similaire dans la méthodologie.
Actuellement, la quasi-totalité des communes membres de l’AMVS dispose d’une étude FDAN « cadre de vie ». Plus de la moitié des communes de l’AMVS (sur un total de 23 communes) dispose d’une étude récente, c'est-à-dire approuvée au cours ou après l’année 2003.
Question :
Comment le projet BEAUREGARD a-t-il été utile lors de l’élaboration des
études FDAN ?
En sensibilisant le maître d’ouvrage et le conseil général à la question, pour qu’une plus grande place soit accordée à la dimension patrimoniale.
Les nombreux échanges, discussions, débats avec les élus des communes, les services techniques, les bureaux d’études ont permis deux avancées :
- une meilleure prise en compte des dimensions patrimoniales dans la mise en évidence des problématiques (habitat, environnement…),
- une recherche de consensus sur les orientations d’aménagement en matière de protection et de valorisation du patrimoine spécifiquement sambrien.
La démarche n’était pas « gagnée » d’avance pour plusieurs raisons :
1 – Les acteurs locaux (élus, techniciens) étaient traditionnellement peu sensibilisés à la question patrimoniale, que ce soit le patrimoine naturel ou le patrimoine bâti.
2 – L’autre raison, majeure, tient dans le fait que les élus ont souvent à l’esprit d’autres sujets ou problèmes jugés plus prioritaires : aménagement d’un espace ou d’un équipement public, sécurisation d’une route…Sur le bâti, la réflexion et les actions demandées portent plus souvent sur les abords que sur le bâti lui-même.
Finalement, au travers du lien crée entre la démarche BEAUREGARD et les études FDAN ou Schéma directeur, les élus ont pris conscience que la valorisation du patrimoine de leur commune est une dimension essentielle de l’aménagement, et peut servir de levier fort au développement touristique et à l’attrait résidentiel de leur territoire.
Les exemples suivants sur les communes de FERRIERE LA PETITE,
MARPENT, PONT SUR SAMBRE, FERRIERE LA GRANDE, FEIGNIES et
MAUBEUGE illustrent comment le travail mené dans le cadre du projet
BEAUREGARD a permis de nourrir les réflexions, en terme de problématiques et de solutions d’aménagements pour les communes concernées.
A l’avenir, nul doute que les études menées dans le cadre de BEAUREGARD seront fort utiles pour l’élaboration des documents d’urbanisme de l’AMVS


Pour télécharger le document, cliquez ici.
D'autres documents à consulter pour la commune :

  
Le projet Beauregard
  
> Bien Etudier l’Aménagement Urbain Et Garantir le Renouvellement Durable <